tarte forestière aux oignons pissaladières et oeufs de cailles

Publié le par bouilloirebavarde






























La  petite histoire de la bouilloire bavarde:

Que serait donc notre cuisine quotidienne sans ces bulbes venus du Moyen et du Proche-Orient  La culture de l'oignon est en effet très ancienne. Certains affirment que l'oignon se cultivait déjà en Egypte et en Mésopotamie, 3000 ans avant Jésus-Christ. Les Egyptiens réservaient à l'ail et l'oignon les honneurs destinés aux immortels. L'oignon gagne ensuite sans discontinuer l'ensemble du bassin méditerranéen et finalement l'Europe. Au Moyen Age, une table bien servie ne pouvait se concevoir sans un plat d'oignons, qui certes donnait une haleine forte, mais aussi force et ardeur aux  soldats

Pourquoi les oignons font pleurer:

 

 L'oeil  humain est protégé de toute forme d'agression, poussières ou produits urticants, par de petits canaux qui ont pour rôle de l'humidifier à l'aide de larmes. En cas d'agression, la sécrétion continue des larmes s'accélère. Les larmes calment l'irritation et favorisent l'évacuation d'une poussière gênante, d'un insecte, d'un grain de pollen...

Lorsque la lame d'un couteau tranche l'oignon, elle provoque une réaction biologique des cellules. En réaction avec l'air, elles libèrent un composé soufré très volatile, le sulfate d'allyle, agressif pour la cornée et lacrymogène. Les yeux se mettent à piquer, puis, au contact des lames et de l'eau composant les larmes, le sulfate d'allyle se transforme en un liquide tout aussi urticant. Voilà pourquoi, au plus nous pleurons, au plus nos yeux nous piquent... jusqu'à ce que nous sauvions de la cuisine. Pour s'en protéger, on n'a toujours pas trouvé mieux que d'en appeler aux conseils de nos grands-mères qui conseillaient de manipuler les oignons sous un filet d'eau pour limiter le dégagement du sulfate d'allyle, ou de trancher l'oignon en le maintenant dans un sac en plastique transparent. Mais ce n'est pas très pratique. On peut aussi mettre les oignons pendant dix minutes au congélateur ou une heure dans le réfrigérateur. Refroidis, ils seront moins urticants. Si les larmes d'oignons vous sont vraiment insupportables, il ne reste qu'à recourir aux oignons surgelés prédécoupés.Source


Cette tarte très vite préparée les jours ou les heures se bousculent, ajoutez -y une jolie salade aux feuilles tendres mais craquantes et vous aurez un dîner léger , complet et savoureux.
250 g de pâte feuilletée,
1/2 bocal d'oignons pissaladières Jean Martin,
6 champignons de Paris frais,
6 oeufs de caille,
ail persil, sel et poivre.
50g de fromage de brebis.









Étalez la pâte feuilletée sur un plat à tarte rectangulaire, piquez-en le fond.
recouvrir la pâte d'oignons pissaladières Jean Martin.
Nettoyez les champignons, les coupez en lamelles, citronnez-les afin qu'ils ne noircissent pas.
les étalez sur les oignons, cassez les œufs de caille sur les champignons, faites une persillade et saupoudrez les champignons.Salez, poivrez.
Parsemez la tarte de fromage de brebis coupé en petits dés.Enfournez au four chaud 200° 25 minutes environ.















Si cet article vous a plu, inscrivez- vous sur ma newsletter pour être informé des nouveaux billets
dans la colonne de gauche, notez votre mail et c'est parti, merci d'avance.






Publié dans Entrées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gibou 19/04/2009 21:40

Très sympa cette petite tarte

cathy 17/04/2009 18:46

Le fromage de brebis doit être excellent dans cette tarte très gourmande et met en appétit!
Bonne soirée

fanny et ses recettes de cuisine 17/04/2009 08:01

Quel est belle ta tarte!! Et bien gouteuse avec les bonnes choses que tu à mises dedans. Bisous

Fancri 16/04/2009 23:04

Excellent!!!! bonne soirée!
OK, les coms fonctionnent bien chez toi avec FF

bouilloirebavarde 16/04/2009 23:12


merci d'avoir testé  bonne soirée.
Anna


anna 16/04/2009 22:52

je suis désolée pour les désagréments à prpos des commentaires, qui ne sont pas de mon fait, je vais prévenir Ob afin que cela cesse, merci de votre amitié et de vos visites, je vous embrasse toutes.

cenwen 16/04/2009 22:07

Mhum! jolie cette recette:)
Bisous:)

Océane 16/04/2009 21:26

c'est toujours bon une tarte avec une salade

Amelie 16/04/2009 21:20

Une tarte qui me plait beaucoup aussi. Cette page de commentaire est bien bizarre et sauvage, elle fiche le camp quand on veut aller à la ligne.

petitsplatsnath 16/04/2009 21:10

Je suis conquise!

Céci 16/04/2009 20:36

hummmm, vraiment très très gourmande cette tarte

Céci 16/04/2009 20:35

hummmm, vraiment très très gourmand

Nuage+de+Lait 16/04/2009 19:46

Désolée, mais il y a un soucis avec les coms, je recommence donc,mais je n'ose plus passer à la ligne car dès que je clique sur "entrée" mon com est envoyé. Je disais donc: Hum.... je la verrais bien en version individuelle aussi pour un apéro par exemple bises jojo

Nuage de Lait 16/04/2009 19:44

Humm

clemence 16/04/2009 19:02

miam oignons et champignons...

Doria 16/04/2009 17:57

Une tarte bien jolie !!! Avec ce fromage de brebis, elle doit être bien agréable en bouche. J'aime cette coloration dorée sur le dessus qui appelle à l'apétit.
Je te souhaite une bonne soirée, Doria

Lihan 16/04/2009 15:53

Une belle tarte avec des produits que j'affectionne, miam! A refaire dans ma petite cuisine ^o^/
J'ai une autre astuce aussi pour éviter de trop pleurer pendant qu'on épluche des oignons, c'est d'insérer trois allumettes entre nos dents, la pointe noir sur l'extérieur. D'accord, on est totalement ridicule, mais on pleure beaucoup moins :p

gourmandelise 16/04/2009 13:49

Elle doit etre délicieuse cette tarte!

Mamounette 16/04/2009 13:07

L'oignon date de ... et je l'adore sous toutes formes, crus, cuits, en Espagne on le déguste cru en entrée avec tomates et poivrons, c'est un délice.
J'apprécierais ta tarte avec le chèvre !