ragoût de coeurs d'artichaut, petit pois et jambon de Bayonne

Publié le par bouilloirebavarde


La petite histoire de la bouilloire bavarde:
L'existence du Jambon de Bayonne est si ancrée dans notre culture gastronomique que l'Histoire rapporte l'anecdote suivante : lorsque le roi Henri IV est arrivé au Louvre, sa gouvernante s'est écriée : « Mais mon pauvre Sire, vous allez mourir de faim ici, il n'y a pas un seul jambon dans les cuisines ! » De même lorsque Louis XIV s'est marié à St Jean de Luz, toutes les cités environnantes ont tenu à lui faire un cadeau de marque, pour tout dire royal, et c'était à qui remettrait le plus gros jambon.

 Aujourd'hui, la dégustation d'un vrai jambon de Bayonne de qualité fermière ou artisanale est toujours une réjouissance.
Depuis 1998, le jambon de Bayonne jouie d'une certification européenne : l'indication géographique protégée, l'I.G.P. qui garantie un contrôle rigoureux à tous les niveaux de la fabrication : élevage, abattage, découpe, vente. Notons pour le principal une traçabilité totale de la bête de l'élevage à l'assiette, et la nécessité de nourrir les porc « sainement », c'est-à-dire majoritairement aux céréales, afin d'obtenir des gras de bonne qualité, qui confèrent à donner les arômes caractéristiques du Jambon de Bayonne.
Une sélection rigoureuse des jambons est aussi effectuée dans les ateliers de découpe. Les jambons conformes sont salés au sel du bassin de l'Adour, et reposent au saloir, puis sont pendus au séchoir où ils débutent leur longue maturation. Au final, le jambon est marqué au fer de la Lauburu, la croix basque. Pour en bénéficier, il doit avoir un minimum de 7 mois de séchage.Source la cuisine des Basques


Pour illustrer ces propos j'ai pris quelques photos de la Maison Petricorena ( je leur ai rendu visite lors de mon séjour à Biarritz) ou les jambons séchent au grand air pur de ST Etienne de Baigorry, village typique du pays Basque côté montagne, dans un paysage bucolique  comme je les aime, un petit pont de pierre, la rivière , les maisons aux toits et volets rouges couleur du piment d'espelette qui séche pendu aux façades des maisons blanchies, le terroir d'une région qui revendique sa spécificité.

 


Ce ragoût est souvent servi dans les provinces basques espagnoles ce ragoût est trés fin.
Pour la petite anecdote la première photo de l'article , la vue derrière c'est celle que nous avons de notre appartement, je ne m'en lasse pas.


Pour 6 personnes:
6 petites artichauts violets ou artichaut en conserve,
1 oignon émincé,
250 g de jambon de Bayonne Laurent Petricorena coupé en lamelles,
1 boite de petits pois.


Si les artichauts sont frais, les faire cuire  20 minutes environ dans de l'eau bouillante aprés  avoir ôté les feuilles extérieures les plus dures. S'ils sont en conserve, bien les laver et les égoutter. Les couper en  deux.

Dans une grande " cazuela"(Le "cazuela" tire son nom des ragoûts de morceaux de viande épais et de légumes traditionnellement cuisinés dans ce type de plats. Il fait partie d'une gamme d'accessoires de cuisine en terre cuite vernie fabriqués au Portugal.) faire chauffer l'huile d'olive et faire revenir l'oignon.Ajouter le jambon et les artichauts.
Laisser rissoler  bonnes minutes.Ajouter l'ail et les petits pois avec leur jus. Porter doucement à ébullition et laisser cuire quelques minutes. Saler, poivrer.
Décorer de quartiers d'oeuf dur et servir immédiatement.Source le carnet de cuisine du Pays Basque StéphanieBéraud- Sudreau.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Melly 13/06/2009 01:19

j'ai vécu 15 ans dans le Sud-Ouest, et j'ai apprécié la gastronomie - la garbure et autres !

tiuscha 06/05/2009 08:07

Ca sent les vacances cette salade, et je comprends ta nostalgie...

NEEKOLLE 23/04/2009 00:07

Merci de m'avoir incluse par tes amies. J'ai bien apprécié ton blog et quelle jolie vue tu as sur la mer. Moi qui habite Nice tout près de la plage et de la Promenade des anglais je ne me lasse pas de voir la Méditerranée. Tous les jours les couleurs sont différentes. Tu habites aussi une belle région où l'on apprécie la bonne cuisine. Merci pour toutes ces recettes. A bientôt

le banc moussu 22/04/2009 23:50

Très jolie vue de derrière et si celle de devant ce sont les jambons je comprends pourquoi tu cuisines aussi bien.
christian.

isa 22/04/2009 21:49

que c'est beau et que cela donne envie

Doria 22/04/2009 15:25

En faisant un parteneriat avec eux, j'étais loin de m'imaginer que c'était aussi typique. Je suis très agréablement surprise par le cadre que je trouve magnifique. Je comprend mieux les raisons de leurs excellents produits.
Bisous, Doria

MaryAthenes 22/04/2009 12:38

Je raffole des artichauts !

virginie 22/04/2009 08:04

hummm voila un petit ragout comme je les aime, gouteux, appétissant, raffiné !!!

Miss Diane 22/04/2009 01:27

Voilà un beau plat aux couleurs du sud et du soleil.

Tu m'as rappelé de beaux souvenirs de notre passage au Pays Basque il y a quelques années. D'ailleurs, mon beau-père est originaire de St-Jean-de-Luz.

touria 21/04/2009 14:48

mmmmerci tout simplement

AurelieW 21/04/2009 14:16

Euh... je vais dire juste : MIAM

Moqueplet 21/04/2009 11:28

Très Beau blog,j'adore tes photos
et je profite par ce matin radieux de mon passage sur ce blog pour souhaiter une bonne journée à tous

À bientôt j'espère

Céci 21/04/2009 08:45

Ça me donne envie d'acheter un gros jambon ces photos, comme je faisais en Espagne...

bisous

Amelie 21/04/2009 08:40

Miamm, un beau plat à manger dehors....il fait très beau ce matin et je file en profiter.
Bises