terrine de cépes au foie gras mi-cuit

Publié le par bouilloire bavarde

 


flan-de-cepes-au-foie-gras.JPG.4.jpg
la  petite histoire de la bouilloire bavarde:


Tians et terrines ont une étymologie commune : le tian est un mot provençal ancien, issu du grec tegamon qui signifie poêle à frire, qui désigne un plat en terre cuite ; et terrine est issu du vieux français terrin, attesté dès le XIVe siècle et qui désigne un pot de terre. C’est donc le même plat en langue d’Oïl - la terrine – ou en langue d’Oc - le tian -. La principale différence entre ces deux plats en terre est que le tian est un plat en terre vernissé le plus souvent rectangulaire et découvert, alors que la terrine, vernissée ou non, est toujours recouverte d’un couvercle. Ce ne sont pas les seuls plats traditionnels de la cuisine qui doivent leur nom au récipient : ainsi le nom de cassoulet provient de la cassole d’Issel, petite cité proche de Castelnaudary, où l’on fabriquait les plats en terre cuits au four où l’on cuisait le cassoulet à four doux pendant plusieurs jours en perçant la croûte au moins six fois. Il en est de même des tajines arabes, qui dénominent à la fois le récipient tronconique et le plat qu’il contient.

Le mode de cuisson du tian est la cuisson dans le four du boulanger ou dans le four à pain de la ferme. On plaçait le tian dans le four après la cuisson du pain pour obtenir une cuisson prolongée à feu doux : cette cuisson était économique car elle permettait de bénéficier de la chaleur résiduelle du four après la cuisson du pain. On pouvait également laisser le tian dans le four, et, après avoir surveillé la cuisson du pain, vaquer aux occupations de la ferme et récupérer le plat encore chaud ou tiède le soir. La terrine se cuit tantôt au four, tantôt au bain marie, théoriquement à une température comprise entre 72° et 90° degrés centigrades. Dans la cuisine traditionnelle, les tians étaient enduits d’huile d’olive ou frottés d’ail alors que les terrines, notamment charcutières, étaient entourées de saindoux.


L’histoire des terrines est plus difficile à préciser car un autre mot désigne presque le même produit, les pâtés. Les pâtés sont théoriquement de deux types : les pâtés en croûte, qui sont une farce enfermée dans une pâte, et les pâtés à trancher qui se rapprochent beaucoup des terrines surtout quand ils sont faits à base de légumes. Les pâtés en croûte remontent à la plus haute antiquité et l’histoire des pâtés à trancher est plus récente. La distinction entre pâté n’est pas simple, car le même produit entier peut s’appeler terrine et débité en tranches pâté. Pâtés à trancher et terrines se cuisent tous deux dans des moules en terre cuite vernissée, qui se différencient souvent des tians par la présence d’oreilles sur ses bords. La différence technique est la température de cuisson qui est plus faible pour les terrines. La cuisson se fait au four ou au bain-marie. Marin, dans « Les dons de Comus », paru en 1739, nous dit « ce qu’on appelle terrine aujourd’hui n’est autre chose que plusieurs sortes de viandes, volailles, gibiers ou légumes que l’on fait cuite à la braise ... et qu’on remet dans une terrine d’argent , de porcelaine, verre, faïence ou autre ». On fait effectivement encore de nos jours des terrines de toutes sortes de viandes, de gibiers, de volailles, habituellement mélangées à de la viande de porc (gorge de porc ou lard parfois maigre). On peut y ajouter des champignons (cèpes, morilles ou plus souvent trompettes de la mort), des aromates (terrines de gibier au genièvre). On fait aussi des terrines de poissons, souvent à base de saumon, parfois bicolores en mélangeant un poisson blanc et du saumon. On fait aussi des terrines de légumes divers et variés, d’entremets et de fruits en gelée : on se rapproche alors des tians.

 

Tians et terrines sont deux modes de préparation très proches, dont le nom vient dans les deux cas du moule en terre qui permet leur cuisson, mais qui relèvent de deux cultures différentes : la Provence – terre de langue d’Oc – pour les tians, et la France du Nord – terre de langue d’Oïl pour les terrines. Les terrines du Nord ont été d’abord de viandes, et l’accent a toujours été mis en Provence sur les légumes. La vogue actuelle de la cuisine provençale a répandu sur toutes nos tables la tradition du tian provençal cher à Frederic Mistral pour notre plus grand plaisir. Source

 

1kg de cèpes( surgelés pour moi),
6 oeufs,
40 cl de crème,
4 gousses d'ail,
1/2 botte de persil,
80 g de foie de canard mi- cuit maison.
1 petite boite de sauce aux morilles
2 carmines.

flan-de-cepes-au-foie-gras.JPG.3.jpg

Faire cuire les champignons dans une poêle chaude avec un peu de matière grasse, pendant ce temps préparer une belle persillade, ajoutez aux champignons, salez, poivrez, réservez.

Dans le bol du robot battre les oeufs et la crème , puis ajoutez la moitié des cèpes et mixez.

Coupez le foie gras en lamelles.

Dans une terrine en silicone, beurrez légèrement, puis  tapissez le fond avec quelques cèpes puis versez un peu de préparation, ajoutez quelques lamelles de foie, versez à nouveau la préparation crémeuse aux champignons puis recommencez l'opération jusqu à  épuisement des ingrédients.

Faire préchauffer le four à 200° et faites cuire la terrine au bain -marie environ 40min

Laisser refroidir toute une nuit dans la terrine démouler avant de servir,coupez de larges tranches et déposer sur des lanières de carmines.


Chauffer à feu doux dans une petite casserole la sauce aux morilles, (je l'ai allongée de 3 cà s de crème fraîche )et versez dans une saucière.

Le surlendemain avec les restes j'ai fait un excellent velouté la recette suivra ces jours -ci.

Si vous aimez cet article, inscrivez-vous sur la newsletter, vous serez ainsi informé par mail de la parution des nouveaux billets, merci.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Entrées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

helene06 14/03/2010 19:15


elle a l'air fameuse!


nabenoit 13/03/2010 16:51


Une terrine digne des grands repas de fêtes ! Ce doit être un régal pour les papilles !


celiane82 13/03/2010 08:57


Un petit coucou de ta voisine pour te souhaiter un très bon week-end ensoleillée j'espère !
Ta terrine est superbement appétissante, avec des cépes et le foie gras ça doit donner une association excellente. Moi ce soir j'ai prévu un apéro dinatoire avec 5 couples d'amis, alors je vais de
ce pas me mettre au boulot ! lol
Gros bisous.


bouilloire bavarde 13/03/2010 10:37


coucou Céline je crois qu'aujourd'hui le temps sera plus clément tant mieux car le moral en prend un coup maintenant as tu reçu mon mail d'hier?
bisous


Biscottine 12/03/2010 22:55


Je ne suis pas fan de cèpes mais ta terrine est jolie!


Doria 12/03/2010 22:52


Très belle terrine avec cette association de cèpes et de foie gras !
Tout ce que j'aime dans ta recette !
Je te souhaite une bonne soirée,
Bisous, Doria


Eliane 12/03/2010 19:56


coucou, douce amie

wouaw quelle belle réussite !  bravo Anna !

*  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *
vive le weekend !
je reviens ce soir  

 A bientôt ...  Eliane 
  et tres bonne soirée chez toi


Valérie 12/03/2010 17:50


Je découvre ce blog très gourmand et débordant de trésors bravo, je reviendrai
Bonne soirée


lolo 12/03/2010 17:27


extra cette terrine! que de belles saveurs! à essayer!
Bonne soirée bises


AU-FOURNEAU 12/03/2010 16:28


je me regale a tavers mon ecran mmmhhhh
bisous


corinne 12/03/2010 14:39


Oh la la, elle doit être terrible cette terrine,bravo!


Karen (cuisine saine) 12/03/2010 14:17


Très belle terrine :D


ana 12/03/2010 13:49


waouh!quelle belle idée!c'est une terrine de fête!ça doit-être divin!bises


Pascaline 12/03/2010 13:18


Superbe entrée!


Yolande 12/03/2010 13:09


un délice !


Amelie 12/03/2010 10:28


Bien appétissant, je m'invite...!
Bisous toujours trés froids (-10°) ce matin et toujours une migraine d'enfer depuis huit jours !


Naima 12/03/2010 05:25


yummyyyyyyyyy!!!!! Merci pour le partage,bi$


Nuage de Lait 11/03/2010 22:28


Roooooooo la la, tu nous gâtes là
bises
jojo


salomé 11/03/2010 21:09



Bonjour,


Je suis une jeune ado et je possède un blog de cyuicine ( www.uneadoauxfourneaux.over-blog.com ) et j’aimerais si vous avec le temps que vous passiez le voir car j’adore vos recettes et votre
blog !!


Merci, Biz



cojocano 11/03/2010 20:20


j'arrive avec un bon pain frais et une bonne bouteille.


Diane-plop 11/03/2010 09:52


Bonjour Ma Chère Yolande,
Je passe te dire un petit bonjour en cette matinée toujours glaciale. Espérons que les températures vont s'adoucir pour le week-end.
Bises,
Patricia - La Table de Pénélope


tiuscha 11/03/2010 09:50


Elle a l'air excellente cette terrine ! On doit pouvoir remplacer le foie mi cuit pas du cru, non ?


bouilloire bavarde 11/03/2010 15:08


pas de probléme le foie cru doit aussi convenir, il se trouve que j'avais du mi-cuit cuit à la vapeur sous-vide et que je voulais tenter l'expérience, toute la tablée( et elle était nombreuse ce
jour-là) a apprécié.Merci de ton passage
bonne journée


amaryves 11/03/2010 08:42


Que du bon pour faire du beau....et délicieux j'imagine !!!


Naouel 11/03/2010 08:42


Hum j'adore, une recette pour moi, merci$


laurence 11/03/2010 08:36


Cèpes, foie gras et sauce morilles..... ça pourrait être pire comme entrée!


lolo 11/03/2010 06:23


cela doit être extra çà!!! j'adore!!!
 un bien belle idée!
Bonne journée! bises


Myriam 11/03/2010 00:10


Je gouterais bien ta terrine !!