velouté au flan de cèpes au foie gras

Publié le par bouilloire bavarde

veloute-de-foie-gras.JPG.3.jpgla petite histoire de la bouilloire bavarde

 

De la préhistoire à l’antiquité :

 

L’histoire de la soupe commence avec les prémisses de l’agriculture. La culture des céréales (épeautre, blé, orge…) permet par broyage d’obtenir la farine qui mélangée avec de l’eau avant cuisson donne une sorte de pain primitif qui évolue dans le temps.

 

La maitrise de la poterie à permis d’élaborer de nombreux pots, récipients permettant une cuisson plus aisée des aliments liquides. Cette activité de poterie se développe au cours de l’antiquité avec l’avènement des civilisations méditerranéennes (égyptienne, grecque et romaine).

 

Le mot "potager" désigne la pierre creusée en son centre en forme de cône posé sur des braises. Cette sur cette pierre, repose le pot à cuire. Dans l’eau, on y ajoute des herbes, racines pour obtenir un bouillon que l’on mélange avec des céréales broyées pour obtenir une bouillie semi liquide : le Brouet.

 

Les gaulois amateurs de bonne chaire, bons vivants avec beaucoup d’excès développent le banquet. Ce sens de la fête, a gagné en raffinement au contact des mœurs romaines, plus policées.

 

Dés la première moitié du 1er millénaire, les envahisseurs apportent leurs coutumes culinaires. Cet enrichissement va diversifier et accentuer l’idée de liberté dans la préparation des soupes comme du reste de l’alimentation

 

 

Au moyen âge (du Vème au XVème siècle) :

 

Le pain domine l’alimentation et révolutionne notamment la manière de consommer le bouillon.

 

Le mot soupe apparu au XIIIème siècle est d'origine discutée ?.

- du bas latin suppa qui signifie "tremper"

- du francique sûppa, puis en français sope qui devient "soupe"

- du germanique supon qui signifie "assaisonner"

- du néerlandais sopen qui signifie "tremper".

- de l'indo-européen sû-pô, qui, en sanscrit veut dire "bien-nourri"

 

La soupe désigne la tranche de pain que l’on trempe dans un liquide chaud: bouillon, lait, sauces et jus de viande.

 

Le potage indique des légumes "cuits au pot". On considère le potage comme plus noble que la soupe parce tous les aliments sont passés et que sa texture est veloutée.

Peu de différences ne distinguent la particularité française parmi les cours pré-aristocratiques des villes de l’empire carolingien. On consomme essentiellement, dans ce qui est alors la France, des aliments d’origine végétale enrichis occasionnellement avec des morceaux de viande ou du poisson.

 

Les fromages sont extrêmement répandus et par leur usage banalisé, ils ne comptent pas parmi les mets de choix. La cuisine médiévale se caractérise par les binômes, aigre-doux, gras-non gras, sucré-salé.

 

On nomme épice tout ingrédient qui modifie ou améliore un plat, le poivre, le safran, mais aussi les amandes, l'oignon ou le miel. Mais, fondamentalement, ce sont le gingembre, le safran, les cannelles (cannelle ou synamone) et le clou de girofle qui restent les épices les plus utilisés.

 

Ces épices, que l'on utilise déjà à l'époque romaine vont à la fois servir à agrémenter les préparations, mais aussi à affirmer un statut social.

 

A cette époque, les clivages sont plutôt d’ordre social que géographique. La noblesse, le clergé et les plus privilégiés se servent du pain comme assiette. A la fin du repas, quand le pain s’est imprégné du jus de tous les mets, il est jeté aux pauvres, voire aux animaux.

 

Le système féodal régit les activités humaines, tout est soumis à la redevance et l’imposition. Les classes sociales les moins favorisées des villes seront victimes de nombreuses périodes de disette.

 

Pour les gens du commun, du peuple, les gueux, le bouillon maigre avec le pain rassis constitue certainement l’unique repas quotidien. Les plus pauvres et les soldats continueront à consommer le brouet (bouillon et céréales broyées).

 

Dans les campagnes, le sort des paysans est moins drastique, parfois ils peuvent améliorer leur bouillon quotidien avec un petit apport de viande et de légumes.

 

Une meilleure connaissance de l’art de la sidérurgie permet de réaliser et de perfectionner principalement des armes. Toutefois, les connaissances acquises permettent de transformer les pots de terre, la céramique en pot métallique dans laquelle on fait mijoter la nourriture.

Les ustensiles de cuisine aussi bénéficient de ces avancées et seront plus spécialisés (écuelles, tranchoirs, cuiller à pot, passoire ...).

 

Le progrès constants des techniques agricoles en particulier avec l'usage de la charrue, du moulin à vent, à eau permettent une plus grande productivité.

Autour de l’an mil, une révolution agricole impulsée notamment par les hommes d’Église et des ordres monastiques développe l’agriculture et les vignobles. C'est également à cette époque qu'apparaît l’idée de gestion des sols. Cette innovation permet en particulier la mise en valeur de nombreuses parcelles incultes, de forêts par défrichement ou brûlis.Source




Un reste de flan aux champignons lardé de lamelles de foie gras s'ennuyait tristement dans mon réfrigérateur, mon cher et tendre n'aime guère manger deux fois la même chose, certes ce flan servi le dimanche suivant l'épiphanie était délicieux mais je devais lui trouver un façon digne de terminer dans notre assiette, j'ai donc fini par le recycler en un excellent velouté, doux et parfumé, ce fut un régal.


350  g de flan aux champignons voir recette ici
2 cubes de bouillon de volaille
quelques champignons de Paris frais,
quelques tiges de persil frais.

j'ai préparé mon bouillon de volaille dans le bol de mon Thermomix, puis j'ai coupé mon flan en lanières larges que j'ai fait cuire dans le bouillon environ 25 minutes.
Il est inutile de resaler ni de poivrer.

Mixez le tout en un velouté bien lisse, servir bien chaud dans des bols
Décorez de lamelles de champignons deParis crus, saupoudrez de persil

 

 

  veloute-de-flan-de-champignons-au-foie-gras.JPG.1.jpg

 

 

veloute-de-flan-aux-champignonsJPG.2.jpg


 

 

Fan de la Bouilloire Bavarde ?

Votez chaque jour pour elle ICI

"Indiquez Bouilloire bavarde dans moteur recherche

 

et hop un vote ! Merci

blogsculinairesjpg.1

 


Si vous aimez cet article, inscrivez-vous sur la newsletter, vous serez ainsi informé par mail de la parution des nouveaux billets, merci.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Entrées

Commenter cet article

Chocobéa 21/03/2010 23:41


Un velouté très original et bien appétissant ! Une entrée pour un repas de Chef !
BIses


pauline 20/03/2010 11:44


hum...ca a l'air délicieux...
voté pour toi aussi !


amour de cuisine 20/03/2010 10:54


ca a l'air super delicieux, bravo a toi, et un 83 eme vote et un Bi$ou$


laurenceel 20/03/2010 08:43


vive le recyclage!


Diane-plop 19/03/2010 22:22


Bonsoir Yolande,
Un petit passage pour te souhaiter un excellent week-end
Bravo tu es à 80 voix ce soir...
Bises,
Patricia - La Table de Pénélope


Eliane 19/03/2010 15:49


 bonjour Amie *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   * 
voila ma balade de 25 minutes est faite
et me voila chez toi
°º¤ø,¸excellent w€€kend  bisous ¸,ø¤º°


celiane82 19/03/2010 09:01


Ce velouté avec le roi des champignons ne peut être que divin !!
Je te souhaite de passer un excellent week-end, bises.


lolo 19/03/2010 06:10


un beau velouté aux belles saveurs! bisous


nabenoit 18/03/2010 22:24


Ce doit être renversant comme saveurs ... Mille bravos pour ta recette !


Nuage de Lait 18/03/2010 21:20


Ce velouté me fait de l'oeil
et un p'tit vote
bises
jojo


ana 18/03/2010 21:13


humm, quel délice!une entrée de fêtes!bises


cojocano 18/03/2010 20:56


je n'ai plus envie de soupe maintenant que le printemps est là, mais celle ci à l'air divinement bonne $$


Amelie 18/03/2010 20:10


Un velouté que j'adore, j'en ai fait samedi soir pour deux..les yeux dans les yeux..(lol), un rare moment à deux en ce moment !
Bises
On dirait que cela va mieux pour poster !


Eléonora 18/03/2010 19:09


Anna, ton plat est magnifique et j'adore ta présentation. C'est raffiné et goûteux. Bravissimo ma belle !


mimi 18/03/2010 15:43


Ohhh superbeeeee ce velouté
bravooo bisous mimi


Diane-plop 18/03/2010 15:08


Bonjour Yolande,
Profitons des veloutés pendant que les températures nous le permettent encore....
Le tien avec le flan de cèpes est très réussi et doit être exquis. j'adore le cèpe, roi des champignons.
Très bonne fin de journée,
Bises,
Patricia - La Table de Pénélope


amaryves 18/03/2010 14:13


Excellente idée de recyclage.... rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, hein cher Lavoisier??


bouilloire bavarde 18/03/2010 16:40


je ne crois pas réellement à la création originale on est toujours inspiré par quelqu'un ou par quelque chose la vie n'est-'elle pas un éternel recommencement,  élève de cours de l'histoire de
l'art je m'aperçois que les plus grands artistes ont copié ou se sont largement inspiré des oeuvres de leurs illustres aînés avec bonheur  d'ailleurs ,mais je crois au recyclage et à
l'innovation qui fait progresser et qui fait dépasser les limites de la création.
Amicalement.


Myriam 18/03/2010 14:12


Ton velouté me donne bien envie !


laurence 18/03/2010 13:27


Joile reconversion du flan au champignons


stella 18/03/2010 12:52


magnifique ce velouté !


Eliane 18/03/2010 12:05


Bonjour Amie,  délicieux
Hier,  OB était
in-opérationnel.... j'ai donc profité a
la rédaction de quelques recettes en
lieu et place de visites, profiter également du beau temps pour une balade dehors .. En soirée, j'ai  re - tenté des commentaires ! impossible. Je suis très contente qu'aujourd'hui tout re-fonctionne. et je te laisse une petit€  fleur de printemps
cueillie pour toi.
 A bientôt ...  Eliane 


copier/collier sincére  et inhabituel